Faire le bilan, calmement.

Je vous ai mis la chanson dans la tête ? C’est bien c’est pour vous mettre dans l’ambiance!

Grosse pause ici depuis janvier, le déménagement m’a mis en KO total. Pas le fait de déménager en lui-même car ça, j’ai dû le faire un bon million de fois, seule ou accompagnée et plus ou moins chargée. Mais de m’expatrier dans un nouveau pays, encore. Avec tout ce que ça implique d’adaptation corporelle, mentale et psychologique.

On est bientôt à 6 mois d’expatriation au Mexique et j’en ai conclu que ce serait un bon moment pour vous parler de tous ces changements. De faire un bilan du passé et du chemin parcouru avant de vous partager l’avenir. Et j’ai décidé de le faire en français. Écrire en anglais, ça avait tout son sens quand on était aux États-Unis, mais maintenant j’ai comme une envie de changement de direction pour le blog. Il faut qu’il s’adapte. Il y a probablement une petite corrélation entre mon acceptation de m’adresser à vous en français et celle de mon changement de vie.

Mazatlán, Avril 2021

Allez, on va commencer par repartir à la fin du mois de novembre 2020…

Ca y est on a quitté le Canada. Le van est toujours bloqué là-bas comme si j’avais laissé un rein dans ce beau pays et qu’il fallait que j’aille le chercher sous peine d’insuffisance rénale. Poétiquement, le van vaut aussi plus de 20 milles euros dont on aurait bien besoin pour nos plans futurs : un rein j’vous dis. Mais en quittant le Canada, je quitte aussi définitivement les États-Unis. Sans plan d’y revenir à part pour des vacances dans les années qui viennent. Cette page, elle s’est tournée sans que je m’en rende compte. Tu sais quand tu lis un livre passionnément, que tu tournes deux pages collées ensemble en même temps. Ça te surprend au début mais bon, puisque tu as déjà lu ta deuxième page, ça sert plus à rien de retourner voir la première. Et ça c’est le premier gros changement qu’il a fallu accepter.

Depuis 2014, je nourris avec les États-Unis une vraie relation “love-hate”. En Louisiane d’abord, mon premier long voyage loin de la maison. Où après deux années un peu difficiles entre prépa et relation toxique, je rencontre enfin Bobby. GROS LOVE. Le premier jour du reste de ma vie, comme on dit ici. J’y découvre la gentillesse du sud, la bouffe frite à toutes les sauces, la faune sauvage abondante, la vie trépidante et une peu barrée de New Orleans, les études à l’américaine et la facilité à voyager au coeur du pays. J’en profite pour visiter le Texas, la Georgie, la Californie et le Nevada!

Puis 6 mois après mon retour en France pour un stage, c’est au tour de New York de m’éblouir. Là on parle d’une expérience qui me file encore des papillons dans le ventre. Rien que quand j’y pense ou que je revois des photos. Les amitiés (françaises et américaines), les challenges professionnels, le rythme de vie, mon indépendance. Tout m’y a plu. Mème si parfois je m’y sentais seule. Et puis 1 an et demi, seule dans la Grande Pomme, ça laisse des séquelles. J’ai mis du temps à accepter que mon visa n’avait pas été accepté et que ma carrière et ma vie allaient changer. Aujourd’hui j’en garde mes plus beaux souvenirs américains.

Puis finalement, avec le temps et les belles expériences que j’ai faites pendant l’année 2017 (lisez : voir Bobby davantage, passer du temps en Europe avec mes amis et ma famille et mon voyage au Costa Rica, solo) je suis venue à accepter et vivre en paix avec ce grand changement. J’obtiens un job à Barcelone dans l’organisation d’évènements , rien à voir avec ce que je voulais faire ou ce qui me plaisait mais parfois il faut se laisser porter. À l’heure du bilan, je n’ai aucun regret. La ville de Barcelone est douce à vivre, je m’y fais une amie pour la vie et en retrouve une qui m’avait beaucoup manqué. Vous allez être surpris, mais je m’adapte bien à la bouffe aussi ;). Tout me plait mais vraiment le boulot c’est pas ce qui me fera rester et puis il y a mon Bobby. Lui toujours aux États-Unis.

On se farcit les allers-retours depuis 4 ans maintenant. On en a marre.

2018, c’est le tourbillon de l’amour. On se fiance à New York bien sûr. Quand je vous dis que cette ville est gravée dans mon coeur. Puis on se marie : une magnifique cérémonie ici à Mazatlan qui annoncera donc la couleur. Nous serons de retour.

En 2019 je repars aux États-Unis, cette fois-ci à Louisville dans le Kentucky. Ouais, toi aussi tu as eu besoin d’aller sur Google Map pour checker où c’était ? Bah voilà, c’est le trou du trou. Une région pas dégueulasse dans l’ensemble mais vraiment pas la ville la plus excitante du monde. En plus il y fait un temps de merde. Encore des points perdus pour Gryffindor (ah c’est pas ça?).

Le problème de Louisville finalement c’est qu’on ne s’intègre pas socialement. Pas les sous, pas l’envie et surtout pas les opportunités. Je ne peux pas travailler sur place. Pas de visa, pas de chocolat on l’a compris. L’avantage de ces deux années à Louisville c’est qu’on en a profité pour explorer : des voyages de folie passant de Yellowstone et des Grands Lacs à une vraie lune de miel de 2 semaines à Hawaii. On a juste pris tout ce que l’on pouvait des États-Unis à cette période mais le constat est le même du début à la fin, on n’est pas heureux là-bas. GROS HATE. On décide sur un coup de tête de s’acheter le van. Et puis vous connaissez la suite… 6 mois de construction, et 6 mois de voyage entre les États-Unis et le Canada. Le début d’une aventure incroyable. Le tout dans un bain Covid qui ruine tous nos plans mais on ne se laisse pas abattre!

Allez, pour le plaisir je vous remets la map de notre voyage que m’a faite ma super copine Virginie (à retrouver sur son blog www.somewhereoverthebridge.com).

Bon là, les émotions sont sous LSD tout le long. Du kiffe à l’état pur même si la pandémie rend les choses difficiles par moment, on se sent privilégiés de pouvoir faire ce qu’on fait. Et puis, on s’est fait piquer par la mouche de la “vanlife” car on n’a qu’une envie c’est revendre le van pour en acheter un autre dans quelques années et recommencer! Qui vivra verra.

Par la suite, les quelques mois au Canada sont difficiles par contre. Pas de boulot, plus d’économies et puis les doux -30 degrés de Calgary en plein mois d’octobre, ça promet! On finit par prendre la décision de débarquer toutes nos affaires dans le sous-sol de l’oncle et tante de Bobby comme si c’était la Normandie et d’embarquer Nola dans une cage extra large, le tout avec 2 valises sous le bras. On dit Adieu à Vanito et à notre vie matérielle. C’est parti pour le Mexique ! Arrivés sur place, on se prend 40 degrés dans la tronche et le choc est violent. Ça devrait être interdit de quitter un pays à -20 et d’en rejoindre un à +25.

Cela dit, on passe les fêtes en famille (j’ai vraiment de la chance d’écrire ça) et on commence à enchainer la vie, la vraie, celle qu’on vit à 100 pour cent. Trouver du boulot, commencer à travailler, se mettre en place administrativement (toujours la partie fun), se concentrer sur améliorer notre santé. Car oui, on va pas se mentir : entre la vie en van et des mois d’errance au Canada, on avait pris quelques kilos. Donc on enchaîne les rendez-vous médecin, le tout dans une langue que je ne parle que très mal, le travail sur notre alimentation, la reprise du sport.

Maintenant que 6 mois ont passé, j’ai doucement pris mes marques. Je mentionne ici que Bobby est heureux comme un poisson dans l’eau. Son seul souci c’est que je m’intègre et sois heureuse. Oui, il semblerait que j’ai fait de très bons choix dans ma vie.

Je vous écris aujourd’hui, il fait 28 degrés. Le soleil brille. On a des amis sur place. On mange comme des rois même si mon estomac ne s’est pas encore complètement fait aux surprises locales type bactéries tropicales. On a nos petites habitudes, on se retrouve en famille tous les dimanches avec mes beaux-parents. Les opportunités professionnelles se décantent peu à peu, le réseau se crée et je me sens de plus en plus à l’aise en espagnol. Et quand on a un coup de mou, bah on va à la plage. On va marcher. On se parle et on regarde vers l’avenir. Car ca y est, je crois que tous les changements ont été digérés.

Les premiers mois j’étais fatiguée. Si fatiguée que je pensais avoir le covid toutes les 4 minutes. Et puis ma famille me manque, ça fait 15 mois que je ne les ai pas vus. Et puis voilà, ce matin je me lève et j’ai envie de tout mettre sur papier. J’ai envie d’avancer et d’embrasser ma nouvelle expatriation comme il se doit et surtout de la partager avec vous. C’est le signe que la lune a changé! La lune en taureau m’a toujours portée chance d’ailleurs.

Voilà pour les nouvelles les amis. On a hâte de partir explorer le Mexique quand les conditions le permettront. Déjà ici on voit à quel point le pays est magnifique et la chance qu’on a d’y vivre. La culture, le peuple, les paysages, on en prend déjà plein les mirettes sans avoir quitté notre ville. On a aussi super hâte de vous partager des images de l’appartement que nous avons acheté ici et qui se construit doucement juste sous nos yeux. Oui, maintenant tu comprends pourquoi on a besoin du van! En parlant de ça, pas de nouvelles de l’ouverture des frontières CANADA/USA à part nos bonnes vielles potes les spéculations et rumeurs. On a demandé à quelques sociétés de transport mais de ce côté-là c’est mort aussi.. Donc on attend patiemment… le rein accroché au Canada.

Avec cet article, j’inaugure fièrement la nouvelle section de Three Times Nine “Expatriation au Mexique” et vous dis à très vite. En espérant que ça motivera Bobby à apprendre le français pour savoir si je raconte des crasses sur son dos ou non ;).

Love,

Fanny

Pin it on Pinterest!

14 Comments

  1. I was just thinking of you on Sat., wondering how you were doing. I just copied all your text and will read it on Google translate. Did you know there is an add on, on WP, with a drop box that allows people to translate a post, right on the post? I added it when so many people from other countries started following my blog.

    Hope you are doing well!

    Liked by 1 person

    1. Thank you Katelon, I hope you are also doing well ? I thought about you while writing this article and tried to find a solution but it seems like the extension (add-on) is only available for Business accounts which is a bit too expensive for me. I’m still looking into it though to see if I can find an alternative for my english speaking readers 🤍

      Liked by 1 person

      1. I might have gotten the add on before they made that switch. I still have a free account. I have stopped posting on my mostly travel blog because I ran out of room with too many photos. At some point I might invest in a paid blog site, but I’d want to have someone help me so I could just combine my two blogs but have the different categories.

        I’m so glad you are enjoying Mexico!

        Liked by 1 person

      2. I think so, you were lucky! It seems like it’s really hard right now but it might change in the future again.. But I might still find the strength to translate myself in the future!

        I totally understand for the paid blog. It’s been a bit expensive for me lately and I have been wondering what to do. We’ll see what’s next for this one. But wherever we both go, I know we will follow each other in the next steps!

        I am loving Mexico and am very happy we moved. It’s an adjustment as usual but life is an adventure out of your comfort zone it seems !

        Liked by 1 person

  2. Et bien c’est ce que j’appelle un joli bilan. Du positif et du négatif mais surtout de la progression. Ce n’est jamais simple de recommencer une autre fois, un autre environnement. On doit faire le “deuil” de nos acquis et d’une vie rêvée ! Hâte de lire le bilan des 1 an !

    Liked by 1 person

    1. Merci Coralie, c’est ça.. on avance malgré les difficultés mais surtout grâce aux petits bonheurs! J’ai hâte aussi de voir dans quel état d’esprit j’écrirai dans 6 mois !

      Like

Leave a Reply to Fanny “Coco” Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s